Déversoir

 » Déversoir est une tentative de démystification de la folie. Mon métier de contorsionniste est mon exutoire aliénant. Ma famille, je la porte en moi, c’est d’abord mon père et mon frère, que je filme pour rester objective. « 

Création 2008 @ Subsistances, Lyon

Présentation

Après une coupure de plus de trois ans avec mon père, j’ai ressenti le besoin de renouer. Par l’intermédiaire de la caméra, j’ai trouvé une façon de reprendre contact, de le « réapprivoiser » pour qu’il puisse se raconter. Je voulais créer une sorte de « road movie » qui révèle cette relation avec mon père ainsi que celle avec mon frère.

Mon père se raconte en jeune homme dépressif, subit des électrochocs et fonde par la suite une famille de 9 enfants. Son fils aîné, au même âge, est étiqueté schizophrène, mon père autorise alors des électrochocs. Mes visites régulières à mon frère en hôpital psychiatrique ont exercé une influence profonde sur ma condition et mon travail de contorsion. À travers eux, par la contorsion et ses simulacres d’animalité, je questionne notre mal être. La répétition d’exercices qui me cassent et les sons du corps qui s’en échappent sont liés aux discours du père et de mon frère, formant une même enveloppe rythmique.

Angela Laurier

Crédits

Interprétation : Angela Laurier
Vidéo, musique : Manuel Pasdelou
Régie lumière : Richard Croisé

Conception scénographie : Florent Pasdelou
Costumes : Myriam Remoissenet et Goury
Création lumières : Rémy Sabatier
Création vidéo : Manuel Pasdelou
Collaborations artistiques : Gen Shimaoka, Julien Laurier

Lieux et dates

Ce spectacle n’est actuellement plus en tournée.